Urgent : l’opposition décrète une ville morte le mercredi prochain et une marche le jeudi
Urgent : l’opposition décrète une ville morte le mercredi prochain et une marche le jeudi

L’opposition guinéenne n’est pas prête à baisser les bras face à ce qu’elle appelle la dictature que le président Alpha Condé veut imposer à la Guinée via des tirs à balles réelles des agents de sécurité sur des manifestants non armés et par d’autres formes d’exactions pour terroriser les populations civiles…


A l’issue d’une réunion organisée au QG de l’UFDG, dans la journée de ce mercredi, 31 octobre 2018, les opposants guinéens ont annoncé d’autres manifestations la semaine prochaine, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.


C’est le président du parti Bloc Libéral, Dr. Faya Millimono qui a porté la parole de l’opposition à la fin de la rencontre présidée par Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition guinéenne. Ainsi, pour la semaine prochaine, les opposants annoncent une journée ville morte le mercredi et le lendemain, jeudi, une marche sur l’autoroute Fidel Castro.


Mais, déjà, les opposants guinéens ont encouragé « toutes les femmes du pays » à se mobiliser avec les femmes de l’opposition demain, jeudi, 1er novembre 2018, contre les assassinats par des tirs à balles réelles sur les manifestants non armés et le refus de justice pour ces victimes.


Selon les leaders de l’opposition guinéenne, ce n’est plus à eux seuls de se préoccuper de la gouvernance actuelle et surtout des pratiques en cours. Ce qui se passe en ce moment en République de Guinée est annonciateur d’un troisième mandat pour le président Alpha Condé, disent les opposants, qui encouragent « tous les Guinéens » à s’opposer à cette entreprise anti-démocratique et illégale…


A suivre !


Ibrahima Sory Diallo était au QG de l’UFDG pour Guineematin.com