Les forces vives doivent réagir et défendre le courageux et patriote Ibrahima Kalil Kéita.
Les forces vives doivent réagir et défendre le courageux et patriote Ibrahima Kalil Kéita.

M. Alpha Condé a accordé une concession du Port Autonome de Conakry le vendredi 9 août dernier à la société turque ALBAYRAK, qui n'aurait aucune expertise dans le domaine portuaire, pour une durée de 25 ans (Lire).


Les conditions obscures dans lesquelles l'attribution de cet important contrat concernant un patrimoine national si stratégique pour notre pays s'est faite, ressemblent fort à une opération mafieuse qui sent le souffre de la corruption au plus haut niveau de l'Etat. Cette attribution est faite sans appel d'offre, et pour cause: La société ALBAYRAK appartient à la famille du Ministre actuel des Finances de la Turquie, M. Berat ALBAYRAK, époux de Esrat Erdogan, la fille aînée du président ERDOGAN. On se souviendra que dans l'affaire BOLORE, Alpha Condé affirmera au journal LE MONDE que dans les affaires il préférera servir ses amis. Les liens tissés ces dernières années par M. Alpha Condé avec M. ERDOGAN dépassent de loin le cadre normal des relations entre deux chefs d'Etat.


Cette nébuleuse opération se serait conclue à l'insu des Guinéens, n'eut été la vigilance du personnel du port autonome de Conakry, en particulier son syndicat avec à sa tête un leader courageux en la personne de M. CHeik Touré, aujourd'hui abusivement en prison pour avoir dit publiquement ce que cachait ledit contrat.


A noter que d’après WikiLeaks, cette société Albayrak est affiliée au groupe terroriste Daesh.


Porte-parole de l’opposition pendant des années, Aboubacar Sylla dénonçait les contrats de gré à gré que passait Alpha Condé et son parti mafieux RPG-arc-en-ciel. Il n'avait pas les mots moins durs pour Alpha Condé. Il le qualifiait de danger pour la Guinée. Dès qu’Alpha Condé l’a appelé à la table des magouilleurs et pilleurs de la nation, il a, sans aucune gêne, enjambé les martyrs et cadavres des militants de l’opposition tombés sous les balles des forces de répression de Alpha Condé pour se muer en porteur du mensonge d'Etat.


Après un sac de mensonges déversés aux Guinéens par le nouveau et l'opportuniste Ministre Aboubacar Sylla pour justifier le-bien-fondé de ce contrat décrié, M. IBrahima Kalil Keita, le Directeur financier et comptable du port autonome, a cru bon d'apporter des informations utiles, sur la base d'une analyse des aspects financiers de ce contrat. De ses analyses il en resort que la situation idyllique présentée par le Ministre Boubacar Sylla ne résistait pas à la vérité des chiffres. Conformément à sa mission de principal responsable des comptes financiers du PAC, il avise les autorités qu’en plus de notre souveraineté, ce contrat fera perdre à la Guinée 41 millions USD. Nous sommes là, pour la première fois en Guinée, face à un cadre guinéen qui n'entend pas couvrir un mensonge d'Etat. Le roi est mis à nu !


Voir vidéo pour vous rendre compte de la Haute Trahison dont le peuple de Guinée est victime de la part d'Alpha Condé et ses complices !



 


Pour Alpha Condé et son ministre Aboubacar Sylla, cela est un crime impardonnable. Monsieur Ibrahima Kalil Kéita est suspendu de ses fonctions en moins de 24h, par la nouvelle Directrice qui elle, venait de prendre ses fonctions d'à peine 48 heures, manifestement sans avoir pris le temps de prendre connaissance de cet épineux dossier. Elle en aurait reçu l’ordre d’en haut.


La vieille classe politique guinéenne ne s'est pas montrée sérieuse et respectable avec Alpha Condé. Comme le disait la romancière anglaise Agatha Christie (1891-1976), « Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. »


Ibrahima Kalil Keita n'a fait que ce qu’on attend de tout fonctionnaire intègre. Ce patriote est aujourd'hui arbitrairement condamné à tout perdre si l'on ne se mobilise pas pour le soutenir.


L’opposition guinéenne dirigée par Cellou Dalein Diallo, réunie ce weekend, ne trouve pas d’autre motif de reprendre ses manifestations que pour obliger le Gouvernement à installer les conseillers communaux. Rien sur la crise qui secoue la Cour Constitutionnelle, rien sur des fonds publics disparus de la banque centrale, rien sur l’arrestation de M. Touré, responsable syndical du port, rien sur le sort injuste infligé M. Ibrahima Kalil Kéita !


Si nous voulons que les choses changent positivement dans notre pays, nous devons restés vigilants et apporter notre soutient à ceux qui, à l'intérieur du pays, font preuve de résistance, au péril de leur vie ou de leur situation professionnelle.


Nous lançons donc un vibrant appel aux centrales syndicales, à la société civile, à tous les défenseurs du droit et de la bonne gouvernance à soutenir par tous les moyens nos frères Cheik Touré et Ibrahim Kalil Keita dans leur noble combat au nom de l'ensemble des Guinéens.


Alpha Condé et ses amis prédateurs comprendront que les Guinéens sont patients, mais ils ne sont pas "moutons".